samedi 6 juin 2009

Des ciels, des cieux

Froid dehors, froid dedans.

Il y a un an, eau bleue, draps blancs, soleil des Alpilles et toi quelque part à guetter ma sortie de la piscine, à me dire que tu m'attends.

Chaud dehors, toujours froid dedans.

Demain je serai sous d'autres ciels, sans tes mots heureux, sans tes encouragements. Ceux que j'entendrai n'auront rien de merveilleux mais au moins ils seront présents.

Le temps défile, les saisons s'alignent.
Je ne sais plus quels sont tes yeux, ni si ta vie est belle, ni si c'est celle que tu veux.

Il fait plus gris qu'un 1er novembre, plus triste qu'un mercredi des Cendres et pendant que mon cœur sombre dans l'encre, le tien vogue sans doute vers d'autres cieux.

13 commentaires:

waid a dit…

demain est un autre jour il peut etre plein de surprise

Bougrenette a dit…

Malgré le froid, toujours tenter de se réchauffer, à quelques feux brulants, et parfois aussi à des cendres à la chaleur étouffée, mais préservée. Comme Waid, et des surprises :-)

VéroPapillon a dit…

Bon voyage alors et laisse toi réchauffer de l'intérieur par des amants de passage ;o)
Bises de papillon

C a dit…

On ne sait jamais ce que l'avenir nous réserve... :-)

Sganarel a dit…

Il y a des moments que l'on ne voudrait jamais vivre et pourtant, c'est un peu grâce à eux que l'on sait que la vie est belle. Alors, pleure tes souvenirs, crie ta douleur, mais garde les yeux ouverts, le ciel de ton bonheur est devant toi.

Gaspard a dit…

Un voyage c'est un moment pour laisser le monde venir à soi et s'oublier.

L singulière plurielle a dit…

j'aimerais juste pouvoir te serrer contre mon coeur pour te donner un peu de ma chaleur juste que tu puisses ... avancer

Dana a dit…

Un rayon de soleil depuis la R. et une pensée pour toi. Le temps fera le reste. Je t'embrasse.

P_o_L a dit…

> Waid
Les jours se suivent et ne se ressemblent pas.. Ouais c'est vrai, aujourd hui j'étais en vacances et demain je serai au boulot ! ;)

> Bougrenette
Je préfère le feu brulant aux cendres, mais on choisit pas toujours... Des surprises ? Où ça ?! ;)

> Véro
J'ai fait du soleil mon amant de passage pour cette fois et c'est déjà pas mal ;)

> C
Hé bienvenue ici Coccinelle ! C'est juste, l'avenir est parfois plein de surprises, des bonnes comme des mauvaises. Mais comme je rentre juste de vacances,je ne vais retenir que les bonnes pour cette fois ;)
Merci de votre passage ici.

> Sganarelle
Bienvenue aussi :) Et merci pour ces jolies phrases qui font chaud à l'âme. Les yeux ouverts, je les garde. Il y a juste un peu de poussière qui parfois me fait mal...

> Gaspard
Toujours aussi philosophe, toi ;)

> L singulière plurielle
Il n'est pas dans ma nature de reculer, alors j'avance, j'avance... quoiqu'il m'en coûte parfois. Merci de ta chaleur, elle me va droit au coeur :)

> Dana
Moi aussi je t'embrasse Dana et prends avec bonheur ce rayon de là-bas :)

Philo a dit…

" Je ne sais plus quels sont tes yeux, ni si ta vie est belle, ni si c'est celle que tu veux ... "
Question récurrente que je me pose toujours et encore.
Question sans réponse ...
Je t'embrasse.

Pierre-Jean a dit…

Hop hop hop, c'est bientôt l'été. @ +++

Deftones75 a dit…

Bonjour P_O_L, je viens pour la première fois sur ton blog après ta visite sur le mien. Ce post est superbe. Un écrivain disait que même parmi les cieux les plus sombres, il y avait toujours une frange de lumière (ou un truc dans le genre). Je te souhaite de trouver très vite cette frange. Le hasard nous réserve toujours de très bonnes surprises dans la vie. Tchimbé raid', pas moli comme on dit en créole.

P_o_L a dit…

> Philo
Le problème est que la vie que l'on veut n'est pas forcément celle que l'on voulait auparavant. Et pourtant, celle d'aujourd'hui résulte souvent des choix d'avant... Je ne sais pas si je suis claire, mais tu vois l'idée ? ;)
Je t'embrasse aussi moi, allez ! :)

> Pierre-Jean
Chez toi c'est toujours l'été, alors arrête de me narguer ;)

> Deftones75
Je lis pas le créole, mais je comprends l'idée ;)
Merci de ton passage ici et du compliment aussi.
A samedi ! :)

Enregistrer un commentaire